04 74 60 28 08Afficher le numéro

Nos services

Visite technique périodique
Vous devez effectuer le 1er contrôle dans les 6 mois précédant la date du 4e anniversaire de la 1re mise en circulation de votre véhicule. Ensuite, il faut renouveller le contrôle technique tous les 2 ans.

Le contrôle technique va être renforcé à partir du 20 mai 2018. La liste des défauts soumis à contre-visite va être considérablement étoffée, puisque leur nombre passera de 196 à 467.

Parmi eux, certains seront considérés comme particulièrement graves (cas de défaillance critique) et nécessiteront une réparation immédiate : les véhicules concernés auront alors l'interdiction de circuler tant qu'ils ne seront pas remis aux normes.

Conséquence de cette réforme : le contrôle technique durera plus longtemps. Il faudra compter près de 45 minutes, contre un peu plus de 30 minutes en moyenne actuellement. Les règles actuelles restent en vigueur jusqu'au 20 mai 2018.

  • Vente d'une voiture d'occasion
  • Obligatoire pour la vente entre particuliers, pour les véhicule de plus de 4 ans
  • Facultatif pour la vente à un professionnel,

Attention !

lors de la vente de son vehicule , Sans preuve de contrôle, la Préfecture refusera de délivrer un nouveau certificat d’immatriculation  (carte grise) à l'acquéreur. Cette règle s’applique également en cas de cession à titre gratuit.

Le procès-verbal de contrôle technique de moins de 6 mois n’est pas nécessaire pour une vente à un professionnel de l’automobile (concessionnaire, garage), le véhicule étant alors repris en l’état, roulant ou non. Il est possible de vendre une voiture avec un contrôle technique de moins de 6 mois indiquant la nécessité d’une contre-visite. Le futur acquéreur achète alors le véhicule en connaissance de cause à l’ancien propriétaire, et fera les réparations qui s’imposeront.

Indemnisation de l'assurance en cas d'accident de la route
En cas de défaut de contrôle technique obligatoire lors d'un accident de la route, les garanties ne sont pas sytématiquement appliquée

Les sanctions pour défaut de contrôle technique

• Pas de perte de points.
• Une amende forfaitaire de 135€.
• Une amende minorée de 90€.
• Une amende majorée de 375€.
• Le véhicule peut être immobilisé par les forces de l'ordre jusqu'à ce que la visite technique ait été effectuée. Une fiche de circulation provisoire permettant de faire le contrôle technique est alors délivrée.

Contre visite

Lorsque des défauts sont trouvés sur le véhicules, une contre-visite (timbre lettre S sur la carte grise) peut être exigée dans un délai de 2 mois maximum. Cela afin de vérifier la réalité des répérations obligatoires à effectuer sur le véhicule. Passé ce délai, la contre visite sera impossible et un nouveau contrôle technique devra être effectué.

En cas de contre-visite, le véhicule doit être présenté dans un délai n'excédant pas 2 mois à compter de la date de la visite technique périodique défavorable. Si ce délai est dépassé, le véhicule est soumis à une nouvelle visite technique périodique.

Contrôle volontaire
La réalisation du contrôle volontaire s’effectue dans les mêmes conditions que le contrôle technique réglementaire et selon les mêmes règles. Cependant Attention ! Cette visite ne remplace pas la VTP.

La réalisation du contrôle volontaire s’effectue dans les mêmes conditions que le contrôle technique réglementaire et selon les mêmes règles. Cependant, les spécificités suivantes s’appliquent à ce contrôle :

  • Il n’entraîne pas de contre-visite;
  • Vous pouvez le demander à tout moment, il portera sur l’ensemble ou une partie des points de contrôle;
  • Il est validé par un procès-verbal de contrôle volontaire sans délivrance de vignette ni de timbre sur le certificat d’immatriculation.

Ce procès-verbal ne peut être pris en considération lors de la transaction d’un véhicule de plus de 4 ans. Attention ! Cette visite ne remplace pas la VTP.

Visite complémentaire pollution

L'​Echéance du contrôle technique complémentaire des émissions polluantes doit etre realisee pour tout les vehicules de types utilitaires  (  CTTE )  Dans les deux mois précédant l’expiration d’un délai d’un an après chaque contrôle technique favorable.

Les véhicules utilitaires légers (genres CTTE, VASP) 

Ils sont soumis à une visite intermédiaire portant sur le contrôle de la pollution essence ou diesel. Cette visite obligatoire appelée "Visite Complémentaire" doit être réalisée dans les deux mois précédant la date anniversaire du contrôle initial.

Son échéance est indiquée sur le rapport de contrôle. Il est à noter que les véhicules utilitaires dont le certificat d'immatriculation indique une carrosserie « HANDICAP » (handicapés), « CARAVANE » (camping car) ou « FG FUNER » (fourgon funéraire) sont exemptés de cette visite complémentaire pollution.

Les véhicules de collection

Ils bénéficient d'un contrôle adapté pour tenir compte des particularités techniques du véhicule (le certificat d'immatriculation doit porter la mention « VEHICULE DE COLLECTION »).

Les contrôles techniques périodiques des véhicules de collection ont lieu à intervalles n'excédant pas cinq ans1. Ils sont exemptés de la visite complémentaire pollution depuis début 2012.

Attention :

si un véhicule de 30 ans d'âge n'est pas déclaré comme véhicule de collection, la réglementation liée au contrôle technique de collection ne s'applique pas et le contrôle technique doit être fait tous les 2 ans.

Les vehicules de collections dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 tonnes et qui ont été mis en circulation à compter du 1er janvier 1960 sont soumis à l'obligation d'un contrôle technique tous les 5 ans.

Par contre,

  • les véhicules de collection dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 tonnes et dont la mise en circulation est antérieure au 1er janvier 1960
  • et les véhicules de collection dont le PTAC est supérieur à 3,5 tonnes, quelle que soit la date de leur mise en circulation,

sont dispensés du contrôle technique.

Accés spécial handicap

Les établissements ouverts au public (magasin, bureau, hôtel, etc.) doivent être accessibles aux personnes handicapées. Les établissements recevant du public (ERP).